Vous êtes ici : accueil > Saison en un coup d'œil > Au Pôle > Novecento
­ ­ ­­

Novecento­­

­­­­­­­­

D’Alessandro Baricco Avec André Dussollier
­Jeudi 22 novembre - 20h30 - Le Pôle - Tarif A

­­­­
Théâtre - 1h30 - Tout public
­
­­image : saison culturelle - Mont de Marsan Agglo - Novecento C’est une histoire immortelle qui se répète de port en port. Un conte sorti de nos Mille et Une Nuits, une voix intérieure invitant au voyage qui s’élève des touches d’un piano ou de la plume d’un écrivain. C’est une histoire étrange et merveilleuse, celle de Novecento­...­
Plus d'infos ­le r­ésumé,­ les images...­
­

Le résumé

­­­ ­ ­ ­
­
C’est une histoire immortelle qui se répète de port en port. Un conte sorti de nos Mille et Une Nuits, une voix intérieure invitant au voyage qui s’élève des touches d’un piano ou de la plume d’un écrivain. C’est une histoire étrange et merveilleuse, celle de Novecento, né en 1920 au cours d’une traversée et abandonné par ses parents sur le piano d’un transatlantique. Élevé tout d’abord par un vieux matelot puis devenu pianiste sans avoir jamais quitté la mer, Novecento envoûte tous les passagers du navire d’une musique irréelle venue de nulle part et sa renommée commence à se répandre à terre...

­Alessandro Baricco, jeune écrivain italien contemporain (musicologue de surcroît) nous offre un pur moment de grâce. Abandonnez-vous à la magie, à la poésie de cette histoire légère, drôle et émouvante.

Avec : André Dussollier, Elio di Tanna (piano), Sylvain Gontard ou Gilles Relisieux (trompette), Michel Bocchi (batterie et percussions), Olivier Andrès (contrebasse)
Mise en scène : André Dussollier (Molière 2015 du meilleur comédien pour ce spectacle)
Scénographie et co-mise en scène : Pierre-François Limbosch
­
­
­ ­

La photo

­­­ ­ ­ ­

­ ­ ­ ­ ­­­image : saison culturelle - Mont de Marsan Agglo - Novecento


­
­

La presse en parle

­­­ ­ ­ ­ ­
­
"Pas une note en trop, pas un mot qui sonne faux. La performance d’André Dussollier dans le monologue Novecento confirme à quel point l’acteur est un virtuose. Accompagné d’un quatuor de jazz, il nous embarque dans les années 20 sur un paquebot transatlantique. D’une énergie et d’une générosité impressionnantes André Dussollier prend visiblement un plaisir fou à incarner ce texte qu’on croirait composé pour lui. Une symphonie à lui tout seul." Le Parisien


­­­­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­­­­ ­­ ­ ­ ­ ­ ­­ ­ ­ ­ ­ ­
­­