You are here : accueil > Saison en un coup d'œil > Au Pôle > Têtes raides
­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­
­ ­­

Têtes raides

­­­­­­­

­Mardi 4 mai­ - 20h30 - Le Pôle - Tarif B ­

­­­­
Chanson - 1h30 - Tout public
­image : saison culturelle - Mont de Marsan Agglo ­ ­ Formé en 1984, le groupe est à l’origine plutôt électrique, influencé par la scène punk. L’arrivée d’Anne-Gaëlle Bisquay, violoncelliste de formation classique, sur le troisième album (Les oiseaux) marque un tournant dans l’univers musical du groupe.­..
Plus d'infos ­le r­ésumé,­ les images...­
­

­Le résumé

­

Formé en 1984, le groupe est à l’origine plutôt électrique, influencé par la scène punk. L’arrivée d’Anne-Gaëlle Bisquay, violoncelliste de formation classique, sur le troisième album (Les oiseaux) marque un tournant dans l’univers musical du groupe. Une voix grave accompagne une musique faussement simpliste avec des textes parfois brutaux et un humour noir omniprésent. Sur scène, ils combinent émotion, poésie, lumière, humour, intensité, une couleur musicale spéciale dans une ambiance chaleureuse de cabaret (entre le rock alternatif, la chanson réaliste et le bal musette). L’année 2020 des Têtes raides sera intense avec la réédition de la discographie complète, un album best-of accompagnant la célébration des « 30 ans de Ginette » sur les routes estivales, ainsi qu’un Olympia prévu le 7 novembre. Un concert qui sera précédé par… un nouvel album. Qui dit mieux ? Personne.

Avec : Christian Olivier (chant, accordéon, guitare), Anne-Gaëlle Bisquay (violoncelle), Edith Bégout (claviers), Gregoire Simon (saxophone), Pierre Gauthé (trombone, guitare), Serge Bégout (guitare), Jean-Luc Millot (batterie), Pascal Olivier (basse)­


­
­ ­

La photo­

­
­
­image : saison culturelle - Mont de Marsan Agglo ­­


­ ­
­