Vous êtes ici : accueil > Saison en un coup d'œil > Au Molière (ex Le Théâtre) > Flavi­a Coelho
­ ­ ­­ ­

Flavi­a Coelho - Nouvel album

­ ­ ­

­­Mercredi 19 octobre - 20h30 - Le Molière - Tarif I ­

­­­
Chanson - 1h30 - Tout public

­­­image : saison culturelle 2016-2017 - Mont de Marsan Agglo - Flavia coelho ­ Voix sensuelle et flow énergique se baladent au rythme des influences brésiliennes et afro-latines mêlant joyeusement samba, baile funk, reggae, afrobeat, boléro, hip-hop, et forró...
­ ­­­Avec : Flavia Coelho (Chant), Victor Vzgh (Claviers), Al Chonville (Batterie) - Production : Blue line productions
Plus 'infos ­­le r­ésumé,­ les images...­

L­e résumé

­ ­

Voix sensuelle et flow énergique se baladent au rythme des influences brésiliennes et afro-latines mêlant joyeusement samba, baile funk, reggae, afrobeat, boléro, hip-hop, et forró...
Poussée par une soif d'aventure héritée de sa mère, Flavia Coelho débarque à Paris. Alors qu'elle commençait à se faire un nom au Brésil, Flavia repart complètement à zéro. Sous la houlette du guitariste et bassiste camerounais Pierre Bika Bika et du producteur multi-casquettes Victor-Attila Vagh, Flavia sort son premier album Bossa Muffin en 2011 et entame une tournée qui ne s'arrête plus.
C'est le début d'un joyeux feu d'artifice où pêle-mêle elle obtient le prix tremplin Génération Réservoir, reçoit le trophée révélation musique des Femmes en Or, séduit la presse anglaise du Guardian au Times...
­ 200 concerts plus tard, Flavia Coelho a définitivement charmé les français. A travers ses chansons, elle déplie son monde intérieur comme une carte urbaine immense et multicolore. Flavia bâtit de nouvelles textures sonores sur la mémoire de toute la culture musicale brésilienne, chantant la beauté mais aussi les dangers de son pays natal.


­

­­La photo­

­
image : saison culturelle 2016-2017 - Mont de Marsan Agglo - Flavia coelho ­

­

­La presse en parle


­
"Impossible de résister à la tornade Flavia Coelho, mélange de gouaille exotique, de joyeuse exubérance et de pêche atomique." Télérama ffff
­

­ ­­­­ ­­ ­ ­ ­ ­ ­­ ­ ­ ­ ­