Vous êtes ici : accueil > Saison en un coup d'œil > Au Pôle > A la renverse
­

A l­a renverse


­ ­

­Mardi 6 novembre - 20h30 - Le Molière - studio du soleil - Tarif D

­­­
Théâtre - 1h10 - A partir de 11 ans­
Cie Théâtre du Rivage­­

­­
­­­­image : saison culturelle - Mont de Marsan Agglo - A la renverse ­Un ponton face à l’océan, deux jeunes gens liés depuis l’enfance, des retrouvailles rythmées par les embruns et le temps qui passe. Et l’appel du large, irrépressible, pour grandir. Cette histoire d’amitié amoureuse tissée sur la côte bretonne est un théâtre d’émotion...
Plus 'infos ­le r­ésumé,­ les images...­
­

Le résumé

­ ­ ­ ­
­ ­
Un ponton face à l’océan, deux jeunes gens liés depuis l’enfance, des retrouvailles rythmées par les embruns et le temps qui passe. Et l’appel du large, irrépressible, pour grandir. Cette histoire d’amitié amoureuse tissée sur la côte bretonne est un théâtre d’émotion pure et une bouteille d’amour à la vie.

Sardine vit en Bretagne, Gabriel dans l’Est. Ils se retrouvent chaque année depuis l’enfance au bord de la mer. Elle est devenue sa terre, il est son phare… Mais chacun a un voyage à accomplir. À l’aube de l’âge adulte, elle rêve d’horizons nouveaux, lui de la rejoindre dans son Finistère. Sur un ponton désert, bordé par le public installé sur des bancs en aluminium au cœur du chavirement intime, ils quittent la fête en cours pour partager leur monde intérieur et leurs désirs secrets. Face à l’immensité de l’océan, ils regardent l’avenir. Une pièce pour l’adolescence, servie par deux comédiens musiciens minutieusement dirigés, Mathilde Panis et Thomas Guené. Deux cœurs accordés, toujours à la renverse l’un de l’autre mais jamais séparés, comme ce moment unique où les courants de marées s’inversent…

Avec : Mathilde Panis et Thomas Guené Mise en scène : Pascale Daniel-Lacombe
­

En coréalisation avec ­l’OARA


­
­­

La photo­

­ ­

­­ ­image : saison culturelle - Mont de Marsan Agglo - A la renverse ­­


­

­L­a presse en parle

­ ­ ­ ­ ­

"À la renverse, de Karin Serres, mériterait d’être vu par tous les ados, et même par tous les publics. La qualité du texte et la mise en scène de Pascale Daniel-Lacombe, tout comme la présence sidérante des deux comédiens, font de cet objet théâtral incandescent un petit chef-d’œuvre"­ Le Devoir



­
­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­­­­ ­­ ­ ­ ­ ­ ­­ ­ ­ ­ ­ ­
­