Vous êtes ici : accueil > Les salles > Le Pôle (culturel du marsan) > Un équipement emblématique
­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­
­­­­ ­ ­

L­es espaces de diffusion et de création

­ ­ ­ ­ ­

La grande salle

­ ­
­ Cette salle à l'acoustique irréprochable, possède un grand plateau qui favorise l'accueil de spectacles aux conditions techniques ambitieuses. Elle peut, tout à la fois, accueillir des spectacles dédiés aux arts du cirque, comme de grands orchestres symphoniques.

Les spectacles de la saison au Pôle culturel du Marsan­ se déroule dans cette salle.

Son confort est largement apprécié du public et attire également des entreprises pour l'accueil de leurs séminaires et congrès nécessitant plus de 500 places.

Un hall d'accueil

­ ­
Un hall d'accueil spacieux de 400m2 adapté à l'organisation d' expositions

La salle de création

­ ­
Multifonctionnelle et de capacité plus réduite, elle accueille, en priorité, les spectacles pour les "Tout jeune public". Les compagnies en résidence débutent leur travail de création dans cette salle, laissant libre la grande salle pour les accueils en diffusion.

Petites conférences, répétitions de chant choral, expositions, cette salle est une respiration pour l'activité du Pôle.
­
­

  • Le hall daccueil du Pôle culturel du Marsan
  • Le hall daccueil du Pôle culturel du Marsan
  • Le hall daccueil du Pôle culturel du Marsan
  • Vue extérieur du Pôle culturel du Marsan
  • Vue extérieur du Pôle culturel du Marsan
  • Vue extérieur du Pôle culturel du Marsan
  • Vue extérieur du Pôle culturel du Marsan
  • La salle de spectacle du Pôle culturel du Marsan ­
­
­

Les espaces pédagogiques­

­

Image : Espace pédagogique du Pôle culturel du Marsan ­  Ils se composent de 12 salles dédiées à l'enseignement musical qui peuvent accueillir de 3 à 70 personnes selon la capacité des salles. Ces salles sont mises à disposition de l'IDEM (partenaire culturel) qui accueille des élèves issus des 18 communes qui forment le Marsan agglomération.
Deux studios de danse d'une superficie totale de 250 m2 accueillent des activités circassiennes encadrées par l'AFCA (partenaire culturel).
­ ­
­ Techniquement, acoustiquement et esthétiquement, le Pôle culturel du Marsan est un outil d'excellence répondant aux attentes et aux besoins des publics et des artistes.
­

­

Les enjeux

­ ­

L'­élan architectural contemporain et original du bâtiment provoque un vif étonnement et apporte une contribution de grande qualité à la vitrine du Marsan Agglomération.

Le lieu, dédié à la culture, a été investi par un projet artistique et s'y développent également des actions de formation, de transmission essentiellement centrées autour de la musique.

Lieu de création, de diffusion, de résidences, le Pôle culturel du Marsan tisse des liens, des partenariats avec des équipes professionnelles régionales, nationales, internationales avec la volonté de rassembler sur ses propositions un très large public dans la durée, la pérennisation et le développement de ses actions.

Par cette exigence de partage et de rassemblement, passerelles indispensables, les spectateurs peuvent s'inscrire dans différents dispositifs de rapport aux spectacles : musique ; danse ; théâtre ; cirque.

­ Ainsi, par ses choix de s'engager dans une démarche artistique plurielle, le Pôle culturel du Marsan est désormais bien identifié, incontournable dans le paysage culturel régional.


­ ­ ­

Objectifs­

­ ­

Ce bâtiment, à l'architecture contemporaine, a pour ambition d' accueillir toutes les formes artistiques : danse, arts du cirque, musique… Sa programmation, volontairement éclectique, éveille la curiosité du plus grand nombre, et particulièrement du jeune public.

Les axes du projet artistique se déclinent autour de :
- Développement et consolidation de la programmation en direction de la musique et de la danse
- Diffusion de spectacles de répertoire et contemporain
- Arts plastiques : expositions temporaires susceptibles d'aller au contact de nouveaux publics
- Politique de soutien à la création, de résidences artistiques, permettant ainsi une dynamique et une présence artistique professionnelle essentielle sur le territoire
- Développement de la programmation en direction du Jeune Public
- P­lan de sensibilisation artistique élaboré avec l'Education National et les différents services des communes membres du Marsan agglomération (Jeunesse, Culture, Contrat de ville, services sociaux et scolaires)

­ La présence d'un tel équipement professionnel dans les Landes permet également le maintien d'artistes de talent dans notre région et favorise la rencontre entre créateurs Aquitains et d'autres régions.
­

­

Histoire du lieu­

­

­Témoignage de Gérard Huet, architecte
­
"Edifier un élément référent, tout à la fois spatial, signal, sculptural de ce "land", de ce lieu, installer son architecture dans le jeu formel et spatial de la forêt des Landes, tels ont été nos axes de travail… Nous ne souhaitions pas apposer brutalement notre marque, mais plutôt travailler avec le paysage, dessiner le paysage. Nous voulions proposer une architecture qui manifeste le contact, la relation, l'intimité dialoguante avec le milieu naturel, qui dessine le paysage avec les matériaux et les couleurs de la nature mais également avec la géométrie et la mesure de l'architecture". " Ici, l'acier Corten, rythmé, tantôt aplat, tantôt épine, tel les troncs, forment la "peau", la vêture du bâtiment. [...] La lumière naturelle s'accroche aux épines, amplifie parfois, réduit souvent, efface l'ombre, irradie partiellement la peau… De nuit, la lumière artificielle triomphe, elle transperce la peau de Corten par une myriade de scintillements, la masse "sourde", silencieuse du pôle nous oppose son énigmatisme. Le bâtiment mue au rythme du parcours de la lumière s'offre ainsi comme bâtiment emblématique au cœur de la cité pour un rayonnement volontaire de l'activité culturelle".

Le cabinet d'architectes Cardete & Huet, installé à Toulouse, associé à Cécile Moga, architecte à Bordea­ux, a remporté le concours architectural en septembre 2005. En 2006, le cabinet s'est vu décerner la médaille d'argent de l'Académie d'Architecture pour l'ensemble de ses réalisations et, notamment, le Pavillon de France pour l'Exposition Internationale de Saragosse.


­­­­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­­­­ ­­ ­ ­ ­ ­ ­­ ­ ­ ­ ­ ­
­­