Vous êtes ici : accueil > Saison en un coup d'œil > Au Molière (ex Le Théâtre) > Gaspart Proust

Gaspart Proust

­ ­ ­

­­Mercredi 22 mars - 20­h30 - Le Molière - Tarif plein 40€, groupe/ce 37€
hors abonnement­

­­­
Humour - 1h30 - Tout public

­­­­image : saison culturelle 2016-2017 - Mont de Marsan Agglo - Gaspart Proust ­ Revoilà l’impertinent et corrosif Gaspard Proust. Cette saison, c’est sûr, il foulera les planches de notre plateau avec son nouveau spectacle. Cet homme ose tout, absolument tout sans peur ni retenue. On dit de lui qu’il est le fils spirituel de Pierre Desproges, tant l’irrévérence est grande et le verbe ciselé. Alors qui s’y frotte s’y pique ! Rien ne résiste à son humour désinhibé et à son parler cru. Pour le politiquement correct, ne pas compter sur lui !...
Plus 'infos ­­le r­ésumé,­ les images...­

­L­­e résumé

­

Revoilà l’impertinent et corrosif Gaspard Proust. Cette saison, c’est sûr, il foulera les planches de notre plateau avec son nouveau spectacle. Cet homme ose tout, absolument tout sans peur ni retenue. On dit de lui qu’il est le fils spirituel de Pierre Desproges, tant l’irrévérence est grande et le verbe ciselé. Alors qui s’y frotte s’y pique ! Rien ne résiste à son humour désinhibé et à son parler cru. Pour le politiquement correct, ne pas compter sur lui !

­Cynique plus que scénique, il ne bouge et ne cille pas d’un pouce, mais remue, bouscule son public, avec une verve cruelle. Provocateur, cet ancien gestionnaire de fortunes a conquis le public grâce à son humour noir et à son insolence. Entre miel et fiel, élégance et impertinence, Gaspard Proust est inclassable et atypique et en ces temps d’uniformité, c’est assez rare pour être remarqué.

Production : Bleu Citron


­

La photo

­ ­
­
image : saison culturelle 2016-2017 - Mont de Marsan Agglo - Gaspart Proust


­
­­

­La pre­sse en parle



­"Gaspard Proust s’est imposé parmi les humoristes les plus talentueux de sa génération… il pose sur la société un regard noir, ironique et décalé. Brillant." Le Figaro ­­­


­
­ ­­­­ ­­ ­ ­ ­ ­ ­­ ­ ­ ­ ­